Charte Jardins en Herbes

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 18
MauvaisTrès bien 

 

Charte des valeurs, des comportements et de la bonne conduite

 

 

Préambule

L'association "Jardins en Herbes - Jardin botanique d'Auvergne" travaille un projet citoyen de création d’un jardin botanique à vocation écologique dédié à la flore d’Auvergne et reprend les idées de Jean Marc FOURVEL, porteur de projet.

Jardins en Herbes adhère à l’association des Jardins Botaniques de France et des Pays Francophones. Nos engagements s’inscrivent dans l’esprit de la charte de cette fédération de jardins botaniques et du plan d’action pour les jardins botaniques de l’Union européenne développé par le BGCI (Botanic Gardens Conservation International).

L'association Jardins en Herbes - Jardin botanique d'Auvergne association sans but lucratif, reconnue d'intérêt général est déclarée à la Préfecture du Puy de Dôme sous le numéro W632000655.

Le projet ainsi que toutes les idées et concepts qui lui sont liés sont déposés à INPI.

....

Les missions de Jardins en Herbes et du Jardin botanique d'Auvergne sont les suivantes :

Créer et développer les différents jardins

Animer les jardins par des actions pédagogiques, des ateliers pratiques de découverte de la botanique des milieux naturels et de plantes sauvages de la région.

De développer des projets en sciences participatives

Proposer des animations naturalistes pour découvrir le vivant, proposer des stages de formation ou d'initiation au jardinage pour apprendre les techniques respectueuses de l'environnement.

Développer un réseau de spécialistes et de jardins partageant nos convictions.

....

Vous pouvez contacter l'association à l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Siège social : 11, rue des Saulées 63400 Chamalières

Tél. : 06 83 34 21 57 / 06 86 80 51 58

 

Vision des choses

Alors que les débats sur la perte de biodiversité sont de plus en plus d'actualité, à l'heure où de nombreux scientifiques tirent la sonnette d'alarme, Jardins Herbes s'engage davantage dans la formulation d’idées pertinentes qui lui sont propres pour participer à ce nouvel élan pour la connaissance et le transfert de notre patrimoine naturel local aux générations futures.

Déclaration générale

Cette charte s'adresse aux adhérents de l'association, aux partenaires de Jardins en Herbes, à tous les amoureux et futurs amoureux de la nature. Son acceptation ou mieux son appropriation est un acte volontaire. Il ne s’agit plus seulement d’observer des règles établies, Jardins en Herbes cherche à encourager le maximum de nos concitoyens à progresser vers un respect cohérent de la biodiversité grâce à une "éthique". La qualité de la démarche restant toujours plus importante que l’obligation de résultats.

Jardins en Herbes s’engage à respecter, dans la réalisation de son projet de jardins, les réglementations environnementales en vigueur et à élargir ses actions dans le cadre du développement durable.

Jardins en Herbes développe des actions d’initiation à la botanique, d'éducation à la nature et à l’environnement, de sensibilisation en faveur de la biodiversité et de sa protection.

Jardins en Herbes multiplie, cultive et présente des plantes sauvages qui ne sont pas protégées. Les cultures à venir de plantes protégées seront légales et soumises aux autorisations en vigueur. La culture des plantes des jardins se fera avec les règles du jardinage au naturel, sans emploi de pesticides ni d’engrais.

Les partenaires qui s’engagent par convention aux côtés de Jardins en Herbes devront avoir un respect pour la nature et démontrer dans leurs activités l’adoption d’une politique de développement durable, ou la volonté d'en mettre une en œuvre.

 

Engagement face à la société

Les programmes de sciences participatives au Jardin botanique d'Auvergne

Programme conduit en partenariat avec des observateurs adhérents à Jardins en  Herbes et au Jardin botanique d'Auvergne, structure à vocation scientifique, visant à observer ou étudier des phénomènes dans le cadre de protocoles bien définis.

Les citoyens sont ainsi mis à contribution pour collecter un grand nombre de données difficiles à obtenir par les seules activités du Jardin botanique d'Auvergne.

Ces programmes sont particulièrement adaptés pour suivre les milieux naturels sur de grandes échelles géographiques ou sur de longues périodes comme le suivi de la biodiversité ou l’impact des changements climatiques sur l’environnement de la Chaine des puys par exemple.

Ces programmes sont également déployés pour constituer des inventaires ou rechercher des informations qui seront ensuite mises à la disposition des chercheurs du Muséum National d'Histoire Naturelle et du public.

En contrepartie de leur implication dans les programmes de sciences participatives, les citoyens sont accompagnés dans leurs interrogations pour mieux comprendre les enjeux des phénomènes qu’ils contribuent à mettre en évidence.

Cliquez pour accéder à un texte explicatif en archive sur Tela botanica

 

Conseils et règles individuelles de bonne conduite

Il s’agit de proposer certaines recommandations pour nos adhérents désirant avoir une démarche plus respectueuse de l'environnement.

Conflits d’intérêts

Pour le bon déroulement de nos travaux, chaque membre de l'association se doit d'éviter toute situation de conflit entre les intérêts de Jardins en Herbes et son intérêt personnel, ou ceux de ses proches, ou ceux d'une autre association, ou des intérêts de son employeur.

Tout le monde respectera les opinions de chacun de manière à préserver les sensibilités et à éviter les conflits.
....

Il sera respectueux de la nature et adoptera une bonne conduite dans la pratique du jardinage s'il possède un jardin. Chacun d’entre nous doit être soucieux de l’environnement en s’impliquant dans sa préservation et en minimisant l’impact de ses activités sur la nature.

Pour cela, chaque membre de Jardins en Herbes s’engage dans la mesure du possible à adopter un code citoyen aidé en cela par les recommandations suivantes.

Pour une démarche individuelle que puis-je faire ?

Facile en mettre en œuvre quotidiennement, ce code de bonne conduite individuel ne fait que reprendre des principes que nous pouvons tous appliquer naturellement. 

Dans la vie de tous les jours

  1. Le tri sélectif permet le recyclage et économise la planète
  2. Je soutiens toutes les actions qui respectent une politique de Développement durable
  3. J’apprécie le commerce équitable qui respecte l’homme
  4. Je ne vide pas les huiles de vidange et de friture dans les égouts ou dans le réseau des eaux pluviales, je les récupère et je les confie aux professionnels du recyclage
  5. Je participe au recyclage du verre, du papier ...

Etre éco consommateur

  1. Limiter ses achats des produits importés en préférant les circuits courts
  2. Participer ou monter une AMAP
  3. Préférer l'achat de produits dont la culture n'a pas utilisé de produits chimiques
  4. Privilégier les produits en vrac en évitant le suremballage

Dans la nature

  1. Je ne cueille pas de bouquets de fleurs dans les Parcs naturels et Parcs régionaux, dans les réserves naturelles ou tout autre endroit où la nature est à respecter plus qu’ailleurs. En fait, je ne ramasse pas de bouquet qui ne puisse pas être tenu à la main
  2. Je n’arrache pas de plantes dans la nature d’une façon irrespectueuse si je n’ai pas un but. Dans tous les cas, je suis responsable et j’ai pris connaissance des plantes qui sont protégées
  3. Je ne prends pas la nature comme un dépotoir, je n’y abandonne pas mon ancien électroménager, mes batteries ou mes piles

Si je possède un jardin

  1. Je suis un adepte du jardinage au naturel
  2. Dans mon jardin, je réduis ou je m’interdis l’emploi des produits chimiques tous toxiques pour la santé. Je préfère la binette aux désherbants, la coccinelle aux insecticides ...
  3. Je favorise dans mon jardin la diversité, j’accueille des plantes sauvages qui sont favorables à la faune utile des jardins
  4. Je mets en place, dès que je peux, une récupération des eaux de pluie pour l’utiliser en priorité en arrosage dans le jardin
  5. Je pratique la technique du compostage
  6. Je prends conseil auprès de Jardins en Herbes si j’en ai besoin

 

Fait à Chamalières le 04 décembre 2007, révisé le 10 mars 2016