Membres actifs

Note utilisateur:  / 13
MauvaisTrès bien 

Près d'une centaine de membres, une équipe d'animateur !

 

Jean Marc Fourvel, fondateur du Jardin botanique d'Auvergne

Jean Marc Fourvel, né à Royat 63, passe son enfance en Auvergne où il commence à jardiner dès l'âge de 6 ans avec son père, jardinier de métier, qui lui apprend les premiers rudiments de la profession. Après des études horticoles à Orléans puis à Angers, il devient technicien horticole. Plus tard, grâce à sa passion dévorante pour les plantes sauvages, il se spécialise et devient jardinier-botaniste ce qui lui permet d'avoir une vue d'ensemble sur les actions des jardins botaniques et leurs organisations.

Depuis une dizaine d'années, sa mission première est de transmettre son savoir lors de ses activités au sein du Jardin botanique d'Auvergne et de l'association Jardins en Herbes qu'il fonde en 2004. Pour cela, en 2015 il crée une école de jardinage et de botanique où il prodigue ses conseils et une initiation constante adaptée aux actions de terrain du Jardin botanique d'Auvergne.

Aujourd'hui encore, après un passage dans de grands jardins botaniques (MNHN Paris, Nantes, Lyon, Monaco), il étudie toujours la nature et les plantes, pratique la technique des herbiers, développe des collections végétales et de semences, réalise pour le Muséum national d'histoire naturelle des inventaires de la flore urbaine, enseigne les techniques jardinières respectueuses de l'environnement... Il est correspondant et relais en région de Tela botanica.

Pour la saison 2018, Jean Marc déploie de nouvelles activités en science participative avec "Portes-graines d'avenir". Programme citoyen de valorisation et de protection de nos plus belles plantes sauvages locales permettant, grâce à la participation de villes et de nombreux protecteurs bénévoles, un fleurissement des villes et villages. Sur plusieurs années cela deviendra un programme d'étude du comportement de la flore locale. En savoir plus sur le programme

 

Marie Thé Prats, passionnée par la vie du Jardin botanique


Adhérente depuis de nombreuses années elle est responsable de la "Vie de l'association". Administrateur de l'association et du site Internet.

Marie-Thé est passionnée par la nature, mais au-delà de l'amour quelle porte aux plantes, elle affectionne tout particulièrement les relations humaines qui existent autour du projet de développement du Jardin botanique d'Auvergne.

Organisatrice hors pair, elle coordonne avec tout son dynamisme les activités et les grands évènements qui rythment la vie du Jardin botanique d’Auvergne.

Elle s'investit principalement dans le potager d'application, l'aménagement et l'entretien des collections végétales de la station "Plaine et colline' à Blanzat.

  

Guy Lalière, botaniste au Jardin botanique d'Auvergne

Souhaite transmettre, grâce au Jardin botanique d'Auvergne, la connaissance de cette richesse que représente la flore sauvage d'Auvergne.

Guy Lalière est un autodidacte que la passion a conduit à une connaissance des plantes sauvages d'Auvergne. Ses recherches en la matière, sans cesse augmentées, font de lui un bon guide botaniste.

Technicien de formation, (titulaire du DELAM) et naturopathe, Guy Lalière s'investi dans les activités de recherche à l’école des ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand ou à l'INRA (l'Institut national de la recherche agronomique). Il connaît parfaitement la flore d'Auvergne. Depuis une dizaine d’années, il enseigne la botanique de l'école primaire aux classes préparatoires scientifiques.

Il a réalisé un inventaire de plantes de la rivière de l'Allier dans le cadre du programme Loire nature, a collaboré à l'association Terres d’Oasis, à la Société mycologique et botanique du Livradois-Forez, au réseau Ediacara, au Centre permanent d'initiatives pour l'environnement et au Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

La passion de Guy pour les plantes lui a été transmise par sa grand-mère auvergnate à qui il doit de nombreuses recettes de cuisine de plantes sauvages. D'elle - qui disait  « Il n’y a rien de passé... qui ne revienne » (N’io re de posa... que ne tornò ) - il applique aujourd'hui la maxime à la botanique et organise des séances de découverte de plantes sauvages comestibles, d'apprentissage à la cuisine, de préparation de remèdes simples.

 

Claude Figureau, conseiller technique et scientifique