Station "Plaine et colline"

Note utilisateur:  / 150
MauvaisTrès bien 

 

La mission du Jardin botanique d'Auvergne à vocation écologique et régionale, est de faire connaître et reconnaitre la flore sauvage d'Auvergne de l'étage collinéen. Dans nos jardins nous cultivons dans un premier temps la flore herbacée annuelle, bisannuelle et vivace. Il nous arrive également de planter quelques arbustes, mais généralement on se contente de les valoriser ceux déjà en place naturellement.

Dédiée à la flore de basse altitude, notre station plaine et collines s'est installée à Blanzat sur une terre appartenant à la commune que nous remercions vivement. Situé en bas de la rue du Moulin, à une altitude moyenne de 363 mètres, la parcelle est en bordure du Bédat, jolie rivière coulant dans la vallée du même nom.

La station à pour vocation de faire connaître la végétation sauvage et les cultures traditionnelles de la basse Auvergne et notamment la culture de l'angélique des confiseurs.

 

Jardin potager d'application des techniques respectueuses de l'environnement

 

La station 'Plaine et colline' c'est un jardin et un verger conservatoire

Sous l'impulsion de Jacques PRIVAL, ancien maire de Blanzat, la station 'Plaine et colline' accueille un verger conservatoire d'anciennes variétés locales pour rappeler aux visiteurs que Blanzat avait dans les dernières décennies une importante activité en pomiculture.

La vocation conservatoire des cultures traditionnelles passées et les valeurs patrimoniales locales nous ont poussé à replanter de l'Angélique des confiseurs, un fleuron de la production végétale aujourd'hui disparu du territoire communal. Cette mission de conservation est renforcée par notre travail avec le Conservatoire Botanique National du Massif Central et par la collaboration avec le Conservatoire des Espaces Naturels (ex CEPA).

Les anciens arbres fruitiers encore debouts, débarrassés du lierre et restaurés donnent encore quelques récoltes. Le verger était à notre arrivée planté de pommiers en majorité de la variété 'Canada blanc', de quelques 'Golden' et de poiriers 'Bon Papa'. La Jardin botanique d'Auvergne recherche régulièrement des micro-financements publics ou privés pour enrichir son catalogue de variétés fruitières à pépin et à noyau pour remplacer nos vieux pommiers qui sont à bout de souffle. L'abricotier 'Blanc d'Auvergne' devrait prochainement rejoindre notre verger.

Le Jardin botanique d'Auvergne se développe grâce aux volontaires bénévoles qui se succèdent.

Résultat de passionnés qui se renouvellent régulièrement, le jardin botanique d'Auvergne ne supporte pas les traitements chimiques ni les apports d'engrais. Il se développe pour garder la biodiversité naturellement présente et accueille de nouvelles espèces sauvages pour enrichir la parcelle en fonction des motivations présentes et de la volonté qui se dégage de notre fonctionnement associatif.

  • Nous voulons faire comprendre, à chaque personne qui entre dans nos jardins avec ou sans nous, adhérents ou visiteurs que le temps où chacun pouvait compter sur les autres pour préserver la nature est fini. Le fondateur du jardin botanique estime que chacun, à titre personnel, doit être acteur et s'investir à nos côtés pour comprendre ce que nous faisons et pour améliorer l'état qui pourrait être confondu à tort avec un jardin en friche car tel n'est pas le cas.
  • Si on pouvait se contenter du combat mené par d'irréductibles sauveurs de la planète, leur petit nombre nous fait penser que cela ne suffit plus ! On comprend que dire ce qu'il faudrait faire n'est pas satisfaisant et qu'il est urgent de faire ce qui doit être fait, c'est ce que propose notre association sous l'impulsion de notre porteur de projet qui a toujours privilégié les sciences participatives
  • Notre jardin botanique écologique est construit dans le but de proposer aux yeux d'avertis ou de débutants un lieu où on peut observer et comprendre les relations qui s'établissent entre les plantes elles-mêmes et entre les plantes et les animaux, le tout en relation avec leurs milieux. Le débutant doit être accompagné pour guider ses observations pour lui permettre de percevoir toute la richesse insoupçonnée de nos jardins.
  • Il est certain qu'une visite de nos jardin de se conçoit pas si l'on a un chien en laisse qui se soulage abondement  sans aucune retenue de son maître. Si un chien divague dans nos jardins il dérange les animaux sauvages qui prennent peur et s'éloigne hors de portée pour nos observations qui ne peuvent se comprendre qu'en laissant vivre la nature sans gène.
  • Nous souhaitons ardemment pour nos jardins paix et calme mais aussi dans le respect de l'autre où chacun acceptera la nature en donnant un peu de son temps pour une cause commune.

Tel est le Jardin botanique d'Auvergne

 

Fête d'automne, fête de printemps

La production annuelle de pommes à l'automne est transformée en jus frais et pasteurisé et vendue au profit du fonctionnement du jardin botanique. Les pommes donnent un excellent jus de fruits apprécié par nos visiteurs et nos bénévoles bien entendu.

Associé à la fête d'automne, nous avons inauguré depuis 2012 une bourse d'échange de plantes appréciée par les jardiniers amateurs qui peuvent s'offrir, à l'automne et au printemps, de nouvelles epèces végétales sans aucune contrepartie financière pour augmenter la diversité dans leur jardin. Tout les deux ans, en année impaire, notre bourse aux plantes de printemps se fera dans nos jardins rue du Moulin à Blanzat aux mêmes dates que la foire bio 'Pollen'. 

Diversité au jardin botanique

Parmi les êtres vivants, nous avons identifié :

1 - Les oiseaux : entre autres mésanges, merles, rouges-gorges, rouges-queues. Le pic qui vient creuser chaque année son nid dans un pommier certaine années, régulièrement les années qui suivent c'est un couple d'étourneaux qui occupe le logement.

2 - Les insectes utiles : entre autres abeilles, guêpes, frelons européens, xylocopes violets, divers bourdons, carabes, cétoines dorées, flomis, syrphes,  perce-oreilles, hannetons, coccinelles, araignées crabes, fourmis, gendarmes, grillons, sauterelles, carabes, araignées, cloportes, punaise arlequin etc.

3 - Les insectes nuisibles : Pucerons, doryphores sur les pommes de terre du potager, piérides du  choux, limaces noires, escargots, mouches blanches, cicadelles, mineuses, etc.

4 - Les papillons : Paon de jour, citron, tabac d'Espagne, le flambé etc...